Journée de la Transidentité 9 Mars 2019

Programme et Affiche

NOTRE PROJET

Durant le mois de mars se déroulera la journée internationale de visibilité transgenre, destinée à donner la parole aux personnes trans* et à faire prendre conscience de la discrimination qu’elles subissent dans le monde entier. Ainsi l’idée d’un projet sur le thème de la transidentité a vu le jour. Dans le but de concrétiser ce projet, les trois fondateurs du collectif Sui Generis se sont approchés de l’association le Balkkon (www.lebalkkon.ch), afin de mettre sur pied une journée dédiée à la transidentité, sachant qu’ils seraient à même d’offrir un support permettant la réalisation d’un événement de cette envergure.

Qu’est-ce que la transidentité ?

« C’est être né dans le mauvais corps et lutter toute sa vie pour malgré tout vivre avec. C’est subir le regard des autres, et même de ses proches. C’est se battre pour être reconnu dans le bon genre officiellement. C’est toute une série d’épreuves, d’obstacles, de moments de découragement, mais aussi parfois de grandes joies. »

Témoignage d’une personne transgenre

Cette journée a pour objectif principal de créer le dialogue entre les différents acteurs du domaine de la santé à Neuchâtel, les membres de la communauté LGBT+ (en partenariat avec les associations Togayther, TGNS et 360°) et les citoyens neuchâtelois. Elle permettra également d’informer sur les obstacles et risques auxquels sont exposées les personnes transgenres.

« Depuis une quinzaine d’années, on constate une augmentation des suicides au sein de la population transgenre. Les causes principales étant la non-acceptation de leur identité par leur entourage et la transphobie de manière générale, le manque d’information et les idées reçues contribuant à propager les préjugés préexistants. Des évènements tels que celui-ci permettent de lutter contre l’ignorance. Ce que l’on connait devient plus familier et l’on s’y identifie plus facilement. Il devient alors plus difficile de haïr et commettre des actes méprisants. »

Aline Tatone

« Je souhaite que la confrontation à cette thématique, la possibilité d’en parler simplement à travers un langage métissé entre l’oral, les différents langages visuels (entre autres la photographie), l’anthropologie et la sociologie, et la production de documents écrits, puissent encourager les débats et les échanges et désacraliser un bon nombre de clichés présents, parfois inconsciemment, en nous. Dans le paysage social et politique actuel, il me semble important de faciliter l’approche et la discussion autour de ce sujet, thématique qui tient à cœur ou même est d’importance capitale pour un bon nombre de personnes. La volonté d’organiser cet évènement réside dans l’envie de partager des histoires apparemment très chargées et compliquées, en le faisant d’une manière simple, humaine et sans clichés, à l’image des vicissitudes quotidiennes humaines et de la manière d’appréhender leurs choix. »

Giona Mottura

Concrètement, cette journée aura lieu le samedi 9 mars 2019 et se déroulera de la manière suivante :

  • Conférence animée par Aline Tatone et James Alzetta
  • Repas en commun à prix libre
  • Témoignage d’un artiste transgenre
  • Ateliers animés par le plasticien Krzysztof Marcinkowski et les comédiens Elise Perrin et Léo Vuille
  • Human Library (Discussion ouverte avec des personnes Trans* et en lien avec la transidentité et lieu de partage d’expériences)
  • Inauguration de l’exposition créée en partenariat avec le Balkkon
  • En fin de journée, Giona Mottura proposera une série d’artistes et musiciens qui produiront des performances autour de la transidentité (le but est d’avoir, après une journée de réflexion, de construction et de partage, un moment plus ludique où continuer nos questionnements autour d’autres types de langages)

Le tout sera présenté dans les magnifiques espaces du Théâtre du Concert ainsi qu’à la Mairie, située à la rue du Neubourg à Neuchâtel. Nous nous réjouissons de vous y rencontrer !